1 1 1 0

Vers plus de mobilité

Au sein du territoire, des villes universitaires, comme à l'international, il existe un véritable besoin d'accompagnement vers la mobilité. Qu'il s'agisse d'échanges internationaux, de la mobilité en master ou simplement de se déplacer jusqu'à son campus, il est essentiel que les étudiants aient accès à un accompagnement. 

 

L’apprentissage des langues en France est un enjeu essentiel pour promouvoir la mobilité. Aujourd’hui la pratique d’un anglais oral est une condition nécessaire sinon suffisante à la mobilité internationale. Mais la connaissance d’une deuxième voire de plusieurs langues étrangères est un atout majeur.

 

Permettre, notamment dans les collèges et lycées l’accueil d’étudiants étrangers assistants de langues peut constituer un levier de renforcement de l’apprentissage des langues. Le soutien au développent des laboratoires de langues et à la mobilité des enseignants est aussi un levier imaginable financier.

 

Expérimentée dans certains territoires, la gratuité des transports n’est pas une hérésie budgétaire. Être mobile permet aux populations d’augmenter leur autonomie et leur pouvoir d’agir. Être mobile permet aux jeunes de se former et d’envisager des perspectives personnelles, sociales et professionnelles plus vastes. Ainsi, la FAGE est favorable à la gratuité du transport, à minima pour les 15-30 ans sur un territoire, et ce pour tous types de trajets, inter-cité, autocar, transports urbains, etc. Instaurer cette gratuité permet avant tout d’augmenter les capacités de chacun et de renforcer l’égalité sur les territoires : les jeunes qui souffrent le plus des freins à la mobilité sont souvent les plus fragiles et les plus précaires.

 

Les jeunes issus des territoires ultra-marins sont nombreux, chaque année, à venir étudier en métropole. Cette présence permet un apport culturel à nos campus, rend possible la rencontre de jeunes venant de l’ensemble du territoire national et peut impulser des dynamiques de coopération intéressante. Cependant, commencer ou poursuivre un cursus à plusieurs milliers de kilomètres de son lieu de résidence est une étape délicate à envisager. La distance et le coût d’un voyage rend l’éloignement familial impératif et peut parfois entraîner des ruptures temporaires, faute de moyens. Il est important de pouvoir proposer à toutes et tous de vivre au mieux sa vie d’étudiant, et de créer un fonds destiné à ces étudiants.

 

Les académies

Agenda

 Novembre 2018  Précédent Suivant
L M M J V S D
   
  

 

Tweets à propos de #FAGE

Attention Fragile : Découvrez les AGORAé