1 1 1 0

Université de Nice Sophia Antipolis

Retrouver ci-dessous toutes les informations concernant les élections de l'Université de Nice, le programme de la liste BOUGE TON CAMPUS, la liste des candidats ainsi que de nombreuse informations concernant le vote.

 

Programme de la liste BOUGE TON CAMPUS

AXE n°1 : La formation dans notre Enseignement Supérieur
Un accès aux études pour tous
La sélection à l’université est profondément injuste, il est donc important que les attendus promis dans le plan étudiants ne soient pas des critères de sélection. Afi n d’endiguer le problème une réelle hausse de budget est nécessaire pour les filières dites sous tension de même qu’une amélioration des méthodes d’orientation pour les lycéens. Pour cela l’envoi d’étudiants dans les lycées afi n de lutter contre la désinformation sur l’université sera une méthode efficace.


La réforme Master
Il est nécessaire de mettre en avant les savoirs et compétences requis pour préparer chaque master, permettant de mettre ces données en parallèle des aptitudes acquises au cours de chaque licence.
Chaque titulaire d’une licence devrait avoir accès de droit à un master «compatible» avec la licence qu’il a préparé.


Application du Contrôle Continu Intégral
Afi n de permettre la réussite de l’étudiant, le fonctionnement par « partiels » est particulièrement inefficace, au contraire appliquer un contrôle continu intégral avec plusieurs évaluations par matière permettra aux étudiants de se rattraper suite à un mauvais résultat et de mieux assimiler les  connaissances.


Promotion de nouvelles méthodes pédagogiques pour la réussite
Aujourd'hui, la pédagogie traditionnelle montre ses limites dans l’enseignement supérieur. La pédagogie inversée, c’est-à-dire donner le cours dématérialisé à l’étudiant tout en augmentant les séances en classes réduites permettra de désengorger les amphis tout en responsabilisant l’étudiant. Les cours seront alors plus vivants et plus ouverts à la discussion, donnant ainsi plus de culture à l’étudiant et augmentant de fait le nombre de séances pratiques. Les licences moins spécialisées et plus ouvertes aux autres formations telles qu’elles sont faites à Valrose sont également un moyen efficace de mieux orienter les étudiants.


La communication avec les étudiants = un enjeu majeur
L’université investit chaque année beaucoup de fonds afin d’améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants que cela soit en termes de ressources en lignes ou de places pour des événements, cependant peu d’étudiants sont au courant de cela. Pour essayer de résoudre ce problème la mise en place d’un journal étudiant participatif aussi bien physique que numérique pourrait recréer ce lien entre l’université et les étudiants.

 

Accompagnement des étudiants par les pairs pour la réussite
L’accompagnement par les pairs permet de répondre à un double problème d’isolement et de décrochage scolaire durant les premières années d’études. Le parrainage a pour but d’accompagner les néo étudiants par des étudiants plus expérimentés pour les guider dans la vie étudiante, les démarches administratives mais aussi la nouvelle pédagogie. Le tutorat consiste en des leçons supplémentaires données par un étudiant rémunéré à plusieurs autres étudiants il s’agit donc d’un complément moins académique et non obligatoire pour les étudiants en difficulté.


Améliorer la mobilité étudiante, les stages et l’alternance
Il est nécessaire qu’à la fi n de leurs études les étudiants soient capables de s’insérer dans la vie active. Pour cela l’alternance et les stages permettront une meilleure orientation mais surtout une meilleure connaissance du monde professionnel. Dans un monde de plus en plus ouvert à l’international il faudra que les étudiants soit adaptés, l’apprentissage de l’anglais ainsi que la mobilité internationale doivent être mis en avant et facilitée par l’université.


AXE n°2 : La vie étudiante sur nos campus
Accès à la culture et au sport
Suite au plan étudiants, et dès la rentrée 2018/2019, la contribution sport et culture sera comprise dans la cotisation vie étudiante et deviendra obligatoire pour tous. Il est nécessaire que le pass sport/culture garantisse l’accès à tous au sport et à la culture en améliorant le catalogue d’offre sportive (horaire, lieux), et culturelle (événement plus proche du public jeune). Aujourd’hui principaux vecteurs sociaux, le sport et la culture doivent être inclus dans les plaquettes de chaque formation et donner une gratification à tous. Enfin une communication
doit être améliorée afi n de donner plus de visibilité aux rencontres sportives universitaires, clefs du sentiment
d’appartenance.


La santé des étudiants = un combat à mener pour l’accessibilité aux soins
Le plan étudiants a également annoncé la fi n du Régime de Sécurité Sociale Étudiant (RSSE), d’ici deux ans tous les étudiants seront rattachés au régime général de sécurité sociale. Si cela est une victoire l’université se doit de rétablir la prévention sur les campus, une mission mise de côté par les mutuelles étudiantes, via le SUMPPS. La visite médicale dans les centres de santé universitaire, aujourd’hui aléatoire, se doit d’être normalisée et facilitée via des permanences sur tous les campus.

 

Rénover nos campus : des lieux de vie pour tous
Le précédent mandat de nos élus a abouti sur la création prochaine de lieux de vies sur les campus. Ces lieux devront être adaptés aux demandes des étudiants, animés et devront être une plateforme d’échange entre étudiants, professeurs et l’administration.


Développer les initiatives étudiantes
Le FSDIE (Fond de Solidarité de Développement d’Initiative Etudiante) est un fond de l’université réservé aux étudiants afi n de réaliser des projets concernant la vie étudiante, que ce soit au sujet de la culture, de la santé, de la représentation étudiante ou encore du développement durable. Afi n que les étudiants utilisent davantage ce fond il convient de simplifier les démarches administratives en invitant le bureau de la vie universitaire sur les campus. De plus afi n d’aider les étudiants réalisant des projets dans le cadre de leur formation, nous souhaiterions que le FSDIE finance certains projets qui auraient un intérêt pour l’université.


Innovations sociales
Université = De meilleure conditions de vie pour la réussite dans les études. Le passage aux études supérieurs est bien souvent pour l’étudiant une période compliquée. Il s’agit d’un nouveau départ dans un nouvel établissement, avec de nouvelles méthodes pédagogiques, parfois dans une autre ville. C’est donc une période durant laquelle l’étudiant peut parfois se retrouver perdu et isolé. Nous pensons que pour qu’un étudiant réussisse, il doit pouvoir s’épanouir. Pour cela la vie étudiante et la scolarité sont des points importants tout comme les conditions de vie qui doivent être favorables.
Afi n d’aider les étudiants en situation de besoin mais aussi pour lutter contre l’isolement, la FACE 06 a mis en place depuis plusieurs années l’AGORAé. Il s’agit d’une épicerie sociale et solidaire qui propose à ses bénéficiaires des tarifs à 15% des prix du marché. Elle organise également des événements afi n d’accompagner les bénéficiaires mais aussi leur permettre de tisser des liens. Cette AGORAé située rue Alsace Lorraine ne permet pas à tous les étudiants d’en bénéficier. Nous voulons pouvoir accéder aux campus comme Menton, Sophia, Cannes ou de la plaine du Var en permettant à l’AGORAé d’être mobile. Nous voudrions ainsi amener les événements et l’épicerie sur les campus. Pour cela, nous aurons besoin de l’appui de l’université.
Il existe aujourd’hui un problème de nutrition chez les étudiants. Nous souhaitons voir fleurir sur les campus des projets afi n d’aider les étudiants à consommer des fruits et des légumes. Recettes, ventes de produit locaux et bio, jardins partagés, cours de diététique, vente de produit sains dans les distributeurs automatiques. Nous souhaitons ainsi que l’université s’associe avec le CROUS afi n de se saisir de la problématique.
Nice est après Paris la ville la plus chère en termes de logement. Aujourd’hui la FACE 06 met en place le plan Apparté permettant à des étudiants de se loger dans Nice à un prix défi ant toute concurrence. Cependant le nombre de bénéficiaire est encore trop faible, c’est pourquoi nous aimerions un support à l’université.

 

Pour un campus responsable
Aujourd’hui nous connaissons une véritable crise sur nos campus en termes de propreté et les mégots de cigarette en sont une des raisons. Pour garder un campus propre il convient d’inciter les étudiants à jeter leurs déchets à travers des projets ludiques (voter avec des déchets) Cependant cela ne fonctionnera que si il y a également une augmentation du nombre de poubelles, qu’elles soient vidées plus souvent et que les produits dans les toilettes (savons, papier toilette, serviettes) sont aussi en quantité suffisante.


’accueil des étudiants en situation de handicap, une problématique importante.
Aujourd’hui on constate que les locaux de l’université ne sont pas accessible aux étudiants en situation de handicap (salles de cours, amphithéâtre). L’université doit donc prendre des mesures en conséquence : ascenseurs, rampes d’accès, accompagnement par des services civiques …
Enfin les plaquettes de formation en STAPS doivent prendre en compte les étudiants en situation de handicap en adaptant les activités sportives obligatoires.


Le Futur de l’université, les liens avec l’UCA
L’Université Côte d’Azur (UCA) est une COMue, c’est donc l’union de l’Université Nice Sophia Antipolis avec des organismes de recherche (CNRS, INRIA,…) mais aussi d’autres établissements d’enseignement supérieur comme les écoles privées (EDHEC et Skema).
A la rentrée 2018 l’ensemble des masters de l’université passeront d’une compétence UNS à une compétence UCA. Nous n’accepterons pas que ce changement de structure s’accompagne d’une perte de droit et de services pour les étudiants. Nous souhaitons donc que le SUAPS, mais également le Bureau de la Vie Etudiante ainsi que toutes les aides permettant à l’étudiant de s’épanouir soient conservées et que les étudiants en master puissent profiter de leurs services. Nous nous montrons également particulièrement défavorables à la hausse des frais d’inscription des masters UCA comme cela a été le cas pour les masters IDEX (MARRES, BOOST …). Nous sommes contre toute forme de sélection et la sélection par l’argent nous semble particulièrement injuste et intolérable au sein d’un établissement public. Nous souhaitons également que la représentation étudiante à l’UCA soit revue en intégralité. 

Aujourd’hui que cela soit en conseil académique ou en conseil d’administration la place des étudiants est particulièrement faible. De plus aujourd’hui les règles concernant la création de liste pour les conseils de l’UCA sont particulièrement complexes, nous souhaitons également revoir les modalités électorales à l’UCA. Enfin, nous souhaitons que les UFR soient conservées au sein de l’UCA et que leur statut leur permette d’être transversal (UNS et UCA). Ainsi afi n de permettre aux UFR d’avoir un véritable poids au sein de l’UCA nous voulons que leur statut donne accès à des droits égaux aux établissements « membres » d’UCA.

 

 

Les académies

Agenda

 Mai 2018  Précédent Suivant
L M M J V S D
 
   

 

Tweets à propos de #FAGE

Attention Fragile : Découvrez les AGORAé