1 1 1 0

Une orientation plus lisible

Seuls 7,5 % des étudiants des principales filières universitaires considèrent que l'accès à l'emploi sera très facile contre plus de 32 % en CPGE. Ce sentiment se justifie en partie par le souci tardif de l'enseignement supérieur à mettre la question de l'insertion professionnelle comme mission de l'enseignement supérieur. Si aujourd'hui notre système éducatif se concentre sur cette mission, il subsiste de nombreux problèmes que le service public peine à résoudre.

 

La FAGE souhaite une réorganisation de la politique d'insertion professionnelle autour des Bureaux d'Aide à l'Insertion Professionnelle (BAIP) qui auront pour rôle de piloter l'ensemble des services relatifs à l'orientation et l'insertion professionnelle. Ils doivent devenir un carrefour incontournable entre l'étudiant, l'université et l'entreprise.

 

Pour le supérieur, la FAGE insiste sur la nécessité d'une personnalisation et d'une diversification des cursus, notamment par l'instauration d'Unités d'Enseignement Libres (UEL) partout. Les UEL doivent également être des vecteurs d'engagement citoyen par la valorisation de l'implication associative ou la participation à des services d'intérêt généraux. La FAGE, consciente de la durée et du coût des études demande la multiplication des passerelles dans l'enseignement supérieur, nécessairement accompagnée d'une communication efficace sur leurs existences et leurs modalités.

 

Dans la même optique, la mise en place de "semestres rebond" semble indispensable afin de garantir une poursuite d'étude intelligente et sans temps morts à tous les étudiants. Afin d'apporter cohérence entre projet professionnel et poursuite des études la FAGE demande l'organisation de forums d'orientation à destination des licence 3 pour faciliter le choix d'orientation concernant les masters.

En ce qui concerne la formation tout au long de la vie, la FAGE demande une information efficace des salariés sur la formation continue et sur la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE). Consciente de la spécificité de la formation continue, la FAGE demande l'utilisation de tous les moyens techniques et pédagogiques pour adapter la formation au public de la formation continue.

 

La FAGE préconise le déploiement d'un service public de l'information, de l'orientation et de l'accompagnement des jeunes. Permettre au plus grand nombre de jeunes de s'engager dans un cadre choisi, sans discrimination de sexe et d'origine sociale, est un enjeu auquel l'État doit répondre. Plutôt que le millefeuille actuel de dispositifs (SCUIO, BAIP, ONISEP, etc.), un service public doit être organisé sur tout le territoire. Outre la mission d'orientation active, il s'agit de garantir à tous un égal accès à l'information et un accompagnement notamment en matière de culture, de mobilité, de loisirs et de vie citoyenne.

 

Les académies

Agenda

 Mai 2018  Précédent Suivant
L M M J V S D
 
   

 

Tweets à propos de #FAGE

Attention Fragile : Découvrez les AGORAé