1 1 1 0

Le statut d'étudiant engagé

L'engagement est un facteur essentiel dans l'acquisition de la citoyenneté, l'Université qui a une responsabilité déterminante dans la mixité sociale et l'accès a l'émancipation, se doit de valoriser l'engagement. Depuis la loi Égalité Citoyenneté, la reconnaissance de l'engagement est une obligation. Cependant, cette reconnaissance de l'engagement doit passer par un certain nombre de jalons. 

 

La FAGE propose la mise en place effective, dans tous les établissements d'enseignement supérieur, de régimes spéciaux d'études, permettant aux étudiants d'avoir la possibilité d'aménagement de leur cursus.

 

La FAGE demande la mise en place de régimes spéciaux d'études dans l'ensemble des établissements du supérieur. La FAGE propose que ces régimes spéciaux d'études se déclinent sous trois grandes formes : un aménagement particuliers accordés par la composante à la demande de l'étudiant, la priorité de choix de groupes de TD, ou un régimes long d'études.

 

La FAGE propose que l'étudiant puisse bénéficier, selon sa situation à un étalement du rythme de la formation sur une ou plusieurs années supplémentaires avec maintien des bourses éventuelles (régime long d'étude) ; à une dispense d'assiduité ; à un aménagement des horaires des enseignements en fonction des besoins ; à un report des examens en cas d'absence justifiée (mise en place d'une session spéciale d'examen) ; à une mise en place de cours de compensation individuels ou en groupe ; à un passage en examen terminal ; à un choix prioritaire de groupes de TD ou de TP ; à des modalités d'évaluation adaptées ; à l'ajout d'un tiers-temps aux épreuves d'examen et de contrôle continu ; à un secrétariat personnel lors des épreuves ; à une prise de notes par un tiers ; à un prêt de matériel spécialisé.

 

La FAGE réaffirme l'importance d'une réelle formation de l'élu étudiant. Pour cela il doit pouvoir bénéficier d'autorisations d'absences exceptionnelles en vue de participer à une formation spécifique.

 

La FAGE estime que l'un des moyens de favoriser l'engagement étudiant est de le valoriser. Pour cela, plusieurs moyens sont possibles. Bien sûr, l'annexe descriptive au diplôme, trop rarement mise en place en respectant l'esprit de ce dispositif, est un moyen évident. Pour autant, des Unités d'Enseignement Libre peuvent être créées, pourvu que l'évaluation se fasse sur des critères objectifs.

 

L'élu doit pouvoir, sur simple demande être dispensé d'assiduité et bénéficier d'un régime de contrôle terminal. Toute convocation doit être considérée comme un justificatif autorisant l'absence pour autant que l'élu ait bien une activité dans cette commission ou dans cette instance (cela peut concerner dans la mesure du possible les examens et contrôles continus), il en est de même pour les événements de formation.

 

La FAGE se positionne pour qu'au sein des établissements d'enseignement supérieur soient élus deux étudiants vice-présidents de l'université. Un étudiant vice-président du Conseil d'Administration et un étudiant vice-président du Conseil Académique. Ils doivent conserver leur droit de vote issu de la légitimité du suffrage direct.

 

Ils interviennent en tant qu'étudiants sur l'ensemble des sujets qui concernent leur établissement. Leurs missions sont préférentiellement relatives aux activités des conseils auxquelles ils sont rattachés, ils faciliteront notamment le lien entre le CROUS et l'établissement et seront sollicités prioritairement sur les questions de vie universitaire. Ils doivent être le lien privilégié entre les étudiants, notamment via les vice-doyens (ou directeurs adjoints) étudiants.

 

Les étudiants vice-présidents ne sont pas nécessairement issus des élus aux conseils de l'établissement.Ils sont élus sur proposition du Président du conseil concerné, en concertation avec les organisations étudiantes représentées.

 

L'engagement personnel, mais également des contraintes économiques, sociales, citoyennes ou encore des imprévus de la vie peuvent perturber le bon déroulement du cursus académique de certains étudiants. Afin de faciliter leur réussite et de reconnaître leurs besoins spécifiques, existent les Régimes Spéciaux d'Etudes.

 

Derrière ce terme, se cachent des aménagements d'études spécifiques, concernant une catégorie d'étudiants ou un individu (régime long d'études, priorité de choix de groupe de TP/TD...), leur permettant de réunir toutes les conditions nécessaires à leur réussite. L'application de tels régimes doit s'inclure pleinement dans le cursus et considérer les problématiques sociales de l'étudiant.

 

 

Les académies

Agenda

 Mai 2018  Précédent Suivant
L M M J V S D
 
   

 

Tweets à propos de #FAGE

Attention Fragile : Découvrez les AGORAé