1 1 1 0

Le master

Dans une logique de semestrialisation du cursus de master, la sélection à l'entrée en deuxième année de master n'est plus envisageable.

 

De même, dans une logique d'un diplôme de licence préparant tout autant à l'insertion professionnelle directe qu'à la poursuite en second cycle universitaire, la mise en place d'une sélection à l'entrée du master ne peut s'entendre en tant que telle.

 

Pour autant, il se conçoit qu'un master ne puisse accueillir tous les candidats, systématiquement. Nous ne pouvons pas souhaiter que toute licence permette une poursuite en toute filière de master. Mais il ne peut pas plus établir une hiérarchie entre eux.

 

Il est nécessaire de mettre en avant les savoirs, aptitudes et compétences requis pour préparer chaque master, permettant de mettre ces données en parallèle des savoirs, aptitudes et compétences acquis au cours de chaque licence. De même, les établissements doivent avoir l'obligation de publier des taux d'insertion professionnelle de chaque master qu'ils portent. Cela ne doit cependant pas limiter l'offre de formation à la seule finalité d'insertion professionnelle.

 

Le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche doit être garant de la bonne répartition des formations sur le territoire et du maintien des formations peu professionnalisantes mais essentielles à l'ouverture d'esprit de notre société, à son encrage international, et à la survie de son patrimoine et de l'histoire.

 

Ainsi, il faut que chaque titulaire d'une licence puisse avoir accès de droit à un master "compatible" de l'établissement - ou regroupement d'établissements - ou d'un établissement partenaire pour des formations cohabilitées. Par conséquent, pour chaque mention de master existante, une liste de mentions de licence « compatibles » doit être définie dans le dossier d'accréditation.

 

Au sein d'un même établissement et des établissements partenaires, les dates limites de dépôt des dossiers de candidature doivent être rapprochées afin qu'une commission pédagogique étudie les dossiers de candidature des étudiants pour qui aucune proposition ne conviendrait, nécessitant une prise de décision commune afin de leur trouver la meilleure place en rapport avec leur profil et leur demande. Cette commission pourra être amenée à convoquer l'étudiant pour discuter de son projet pédagogique avec lui et pourra être assistée d'un conseiller d'orientation psychologue pour le cas où la demande de l'étudiant serait totalement incohérente avec son parcours de formation.

 

Les académies

Agenda

 Novembre 2018  Précédent Suivant
L M M J V S D
   
  

 

Tweets à propos de #FAGE

Attention Fragile : Découvrez les AGORAé