1 1 1 0

L'approche par compétences

Avec l'approche par compétences, l’enseignement devient apprentissage. Cette notion est donc à différencier de l’approche par objectifs, ou par connaissances, qui base l’enseignement sur l’acquisition de connaissances théoriques seules nécessaires à l’étudiant pour progresser dans son parcours éducatif. L’approche par compétences peut donc être perçue comme la construction de cursus non pas centrés sur les résultats, mais sur la progression dans l’apprentissage. A ce titre, c’est une approche qui se veut moins stigmatisante pour l’étudiant, et donc plus à même de développer son potentiel d’apprentissage

 

La FAGE défend le passage à une notation basée sur une logique certificative, comme dans l’enseignement des langues par exemple. En effet, les langues sont à la pointe de l’évaluation par compétences, par laquelle l’apprenant valide des niveaux d’acquisition des compétences (A1/A2 - B1/B2 - C1/C2) où A correspond à une utilisation élémentaire de la langue, et C à une utilisation expérimentée.

Son principal atout est qu’il se base sur un référentiel de compétences lisible pour tout le monde. Il fournit donc une base commune pour la conception des programmes des équipes pédagogiques. Qui plus est, il est commun aux différents États membres du Conseil de l’Europe.

 

La FAGE propose que ce système soit adapté à l’ensemble des domaines, sur la base des référentiels de compétences déjà existants. Ainsi, l’apprenant pourra se situer dans son apprentissage, et rendre davantage visible la signification de ses évaluations, basées sur un référentiel commun.

 

Les Universités délivrent ensuite des attestations de réussite aux blocs de compétences, et ainsi permettre aux “formés” d’évoluer dans une formation progressivement et tout au long de leur vie. Cette évolution ne pourra se faire, que par la mise en place de l’évaluation par contrôle continu intégral permettant de valider les compétences à chaque fin de module et de chaque bloc.

 

Pour une évolution de l’ensemble de formation, de multiples instances ont été créés comme :

-Commission Professionnelle Consultatives (CPC) - 1972

-Conseils Nationaux Sectoriels (CNS) -  2015

-Conseils de Perfectionnement dans les universités - 2014

-Régions

 

Les conseils de perfectionnement devraient être mis en place dans l’ensemble des universités, mais bien souvent, n’ont pas la fonction qu’ils devraient avoir. La FAGE souhaite que les conseils de perfectionnement puissent intégrer les professionnels du secteur pour un meilleur dialogue professionnel entre les universités et le monde socio-économique.

 

Il est également essentiel de pouvoir faire de ses espaces de dialogue un lieu d’anticipation et de réflexion basé sur les notions d’emploi et de formation, notamment avec l’action essentielle des SCUIO-IP (services universitaires d’informations, orientations et insertion professionnelle)

 

Au niveau national, comme le constate le CNEE, l'absence dans l'enseignement supérieur, de structures équivalentes aux commissions professionnelles consultatives permettant l'association des branches à l'élaboration des diplômes professionnels et technologiques de l'éducation nationale, n’est pas percevable.

 

Pour pallier cette carence, et tout en respectant les spécificités de l'enseignement supérieur, la FAGE souhaite l'instauration de conseils sectoriels nationaux ayant pour mission d'organiser au plan national la concertation avec le(s) secteur(s) économique(s) concerné(s) sur les référentiels de compétences des diplômes du supérieur.

 

Composé à parité de représentants du monde économique (branches, filières, fonctions publiques concernées) et de représentants de l'enseignement supérieur, ces structures consultatives seront également chargées de cartographier les formations, d'alimenter la réflexion prospective sur l'évolution de l'offre de certification et de formation

 

Afin de pouvoir réfléchir globalement sur la place importante de la formation au sein de la société, la FAGE souhaite que les instances interagissent plus efficacement pour pouvoir faciliter l’insertion professionnelle. Des objectifs comme la valorisation des formations du supérieur auprès des branches professionnelles pourront être travaillés collectivement.

 

Les académies

Agenda

 Juillet 2018  Précédent Suivant
L M M J V S D
      
     

 

Tweets à propos de #FAGE

Attention Fragile : Découvrez les AGORAé